TOURISME ET ÉCOTOURISME

Le paysage gabonais dispose de nombreux atouts touristiques. Faisant partie du bassin du Congo, 2ème poumon de la planète, le Gabon possède une faune et une flore parmi les plus diversifiées au monde. On y trouve de nombreuses espèces animales : éléphants, gorilles, chimpanzés, hippopotames, crocodiles, baleines à bosse, dauphins ou encore tortues… De même, les végétaux présents au Gabon sont multiples. On dénombre par exemple, plus de 400 espèces d’arbres différentes.Le pilier Gabon vert développé par le Président Ali Bongo Ondimba a donc pour but de faire découvrir cette richesse naturelle tout en oeuvrant pour la protection de l’environnement et des écosystèmes, ainsi que l’explique le Président dans son projet de société, l’Avenir en Confiance :« Le pilier Gabon vert s’appuiera sur la valorisation du « pétrole vert » que constitue notre formidable écosystème (nos 22 millions d’hectares de forêt, nos terres agricoles, nos 800 kms de littoral maritime). »« Nous devons exploiter pleinement nos fortes potentialités dans l’écotourisme que nous confèrent nos immenses espaces forestiers. »Découvrez dans le Carnet de Voyage (rubrique tourisme), toutes les informations et adresses indispensables à l’organisation d’un voyage au Gabon.

Etat des lieux du tourisme au Gabon

Les trois centres urbains principaux, Libreville, Port-Gentil, et Franceville, regroupent la plus large partie de la clientèle européenne, avec une proportion de l’ordre de 70%, la part de la clientèle française étant dominante.La clientèle de tourisme est issue de deux sources essentielles : 
• une demande provenant de l’étranger, essentiellement d’Europe pour des séjours de découverte, pêche, et surtout d’affaires…La durée de séjour est longue (de 1 à 3 semaines) ;
• une demande de résidents. Il s’agit de courts séjours (2 à 3 nuitées au maximum soit des week-ends prolongés en général) avec une répétitivité prononcée dans l’année.15 sites exploités situés à travers tout le pays offrent aux touristes des activités de découverte, de vision et des hébergements adaptés :
• Pointe Denis, Ekwata, Nyonié, Port-Gentil ;
• Oguendjo Tarpon club, Loango, Gavilo, Sette Cama, Gamba, Lambaréné, La Lopé, Koulamoutou, BaKoumba, Franceville, Evaro.Parmi ces 15 sites, 5 sont ouverts à la pêche sportive :
• Sette Cama, Oguendjo Tarpon club, Loango, Gavilo, Gamba.